Pro Plan large robust adult sensitive digestion agneau

Aujourd’hui je vous propose d’analyser les Pro Plan large robust adult sensitive digestion pour chien, à l’aide de notre infographie sur les apports nutritionnels des principaux ingrédients utilisés en pet food.

Informations copiées-collées depuis le site Pro Plan (source)

Ingrédients :
Agneau (19 %), maïs, protéine de volaille déshydratée, riz (12 %), graisse animale, gruau de maïs, pulpe de betterave déshydratée, farine de gluten de maïs, autolysat, œuf déshydraté, minéraux, huile de poisson.

Additifs :
additifs nutritionnels :
vitamine A (26 000 UI/kg), vitamine D3 (840 UI/kg), vitamine E (550 UI/kg), vitamine C (140 mg/kg), bentonite (6 000 mg/kg), L-carnitine (200 mg/kg), sulfate de fer monohydraté (240 mg/kg), iodate de calcium [anhydre] (3,1 mg/kg), sulfate de cuivre monohydraté (49 mg/kg), sulfate de manganèse monohydraté (110 mg/kg), sulfate de zinc monohydraté (410 mg/kg), sélénite de sodium (0,32 mg/kg).

Composants analytiques :

protéines brutes 27.0 %
graisses brutes 12.5 %
fibres brutes 2.0 %
cendres brutes 7.5 %
humidité 8.0 %
énergie métabolisable 351.0 kcal

Analysons les Pro Plan large robust adult sensitive digestion agneau

Bel exemple d’hyper segmentation avec ces croquettes à l’agneau pour grand chien adulte costaud aux intestins sensibles…

Cherchons les viandes fraîches

Agneau (19 %), maïs, protéine de volaille déshydratée, riz (12 %), graisse animale, gruau de maïs, pulpe de betterave déshydratée, farine de gluten de maïs, autolysat, œuf déshydraté, minéraux, huile de poisson. 

Regardons ce qu’apportent 19% d’agneau frais :

Protéines : 19% x 20 = 3,8% Matières grasses : 19% x 3 = 0,6% Matières minérales  : 19% x 4 = 0,8%

Ajoutons les autres viandes présentes

Isolons les autres viandes présentes :

Agneau (19 %),maïs, protéine de volaille déshydratée, riz (12 %), graisse animale, gruau de maïs, pulpe de betterave déshydratée, farine de gluten de maïs, autolysat, œuf déshydraté, minéraux, huile de poisson. 

Le taux de protéines de volaille déshydratée n’est pas clairement indiqué, mais comme il est placé après l’agneau (19%) et avant le riz (12%), nous partirons du principe qu’il est d’au moins 18%. Les œufs déshydratés sont situés en fin de formule et probablement présents à 2%.

Regardons ce qu’apportent 20% de viandes déshydratées :

Protéines : 20% x 70 = 13,7% Matières grasses : 20 x 8 = 1,6% Matières minérales  : 20% x 17 = 3,3%

Regardons maintenant les céréales

Agneau (19 %), maïs, protéine de volaille déshydratée (12%), riz (12 %), graisse animale, gruau de maïs, pulpe de betterave déshydratée, farine de gluten de maïs, autolysat, <del »>œuf déshydraté, minéraux, huile de poisson. 

Par déduction, le maïs est présent à au moins 12% et à maximum 19%. Etant placé en deuxième position, nous lui attribuons 19%. Vu sa position en milieu de recette, et la relativement faible teneur en matières grasses de l’aliment, le gruau de maïs devrait être présent à environ 5%. Regardons ce qu’apportent 36% de céréales :

Protéines : 36% x 9 = 3,2% Matières grasses : 36% x 1 = 1,4% Matières minérales  : 36% x 3 = 1,1%

Faisons les comptes à ce stade :

Recette Protéines Matières
grasses
Matières
minérales
Viandes fraîches de haute qualité 19 % 3,8 % 0,6 % 0,8 %
Protéines déshydratées 20 % 13,7 % 1,6 % 3,3 %
Céréales 36 % 3,2% 1,4 % 1,1 %
TOTAUX 75 % 20,7 % 3,6 % 5,2 %
Teneurs annoncées 27 % 12,5 % 7,5 %
ECART   -6,3 % -8,9 % -2,3 %

Nous avons analysé les premiers 75% de la recette. Regardons maintenant les sources de matières grasses :

Agneau (19 %), maïs, protéine de volaille déshydratée, riz (12 %), graisse animale, gruau de maïs, pulpe de betterave déshydratée, farine de gluten de maïs, autolysat, œuf déshydraté, minéraux, huile de poisson

L’huile de poisson étant placée en fin de recette, on sait que sa teneur va être très faible. Il manque 8,9 % de matières grasses à notre recette, alors considérons que 7% sont apportés par la graisse animale et 1% par l’huile de poissons.

Nous sommes maintenant à 83% de la recette. Arrivent ensuite les concentrés protéiques végétaux :

Agneau (19 %), maïs, protéine de volaille déshydratée, riz (12 %), graisse animale, gruau de maïs, pulpe de betterave déshydratée, farine de gluten de maïs, autolysat, œuf déshydraté, minéraux, huile de poisson

Au vu de sa position en fin de recette, attribuons 3% pour la farine de gluten de maïs, qui apporte :

Protéines : 3% x 60 = 1,8% Matières grasses : 3% x 0 = 0% Matières minérales  : 3% x 1 = 0,03%

Faisons les comptes

Recette Protéines Matières
grasses
Matières
minérales
Viandes fraîches de haute qualité 19 % 3,8 % 0,6 % 0,8 %
Protéines déshydratées 20 % 13,7 % 1,6 % 3,3 %
Céréales 36 % 3,2% 1,4 % 1,1 %
Huiles et graisses 8 % 0 % 8 % 0 %
Concentrés protéiques végétaux 3 % 1,8 % 0 % 0,03 %
TOTAUX 86 % 22,5 % 12,5 % 5,23 %
Teneurs annoncées 27 % 12,5 % 7,5 %
ECART   -4,5 % 0 -2,27 %

Conclusion

Il reste 14,1 % de la recette à attribuer, tout à fait cohérent avec les 4,5 points de protéines et les 2,27 points de cendres qu’il reste à ajouter. Notons cependant que nous sommes partis sur une viande d’agneau fraiche ou crue riche en protéines (20%), ce n’est pas toujours le cas. La présentation de cette recette est cohérente : cross-checking validé !

Un bon point donc pour nos amis les grands chiens adultes costauds aux intestins sensibles ! Encore faudrait-il connaître les ingrédients de confort digestif qui sont apportés et non mis en avant (à part la pulpe de betterave naturellement riche en métaux lourds… et ça, ce n’est pas très bon).


Qui suis-je pour affirmer cela ?
Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, découvrez mon profil d’expert du petfood.